D'où viens-je ?

 

Dans mes plus lointains souvenirs, je suis exposé parmi d’autres esquifs, sans trop savoir qui je suis ni pourquoi nous sommes là. Des bipèdes vont et viennent. Certains me jettent un coup d’œil au passage, d’autres poussent plus loin la curiosité en me tapotant un peu, mais la plupart ne se rendent même pas compte de ma présence.

Jusqu’à ce que l'un d’entre eux s’attarde : 

– Bonjour monsieur. Puis-je vous aider ?
– Bonjour madame. Excusez-moi de vous déranger, j’ai l’intention d’acheter un kayak de mer.
– Vous êtes fixé sur un modèle ?
– Pas vraiment, en fait ce sera mon premier bateau.
– Vous avez tout de même quelques notions ?
– Euh... Oui, enfin, j’ai fait un stage.
– Alors, si je peux me permettre, je pense que celui-ci vous conviendra. 

Le type me regarde sous toutes les coutures, me tapote, puis me soulève et me porte à son épaule. 

– Il me semble très bien ce kayak, costaud, pas trop lourd. En plus il a une jolie petite gueule.
– Vous avez l’œil, monsieur. Un beau bateau est toujours un bon bateau. Avec celui-ci vous allez vous régaler. 

– J’aimerais quand même que mon bateau soit assez stable. Vous comprenez ? 

– Bien sûr. Vous avez parfaitement raison. Mais là, vous ne pouviez mieux tomber. Ce modèle est très stable, très manœuvrant, il est parfait pour une première acquisition .
– Mais je ne serai pas bien longtemps débutant. Enfin j’espère. 

– Alors ce kayak est fait pour vous, il est certes facile, tolérant, mais quand vous l’aurez bien en main vous apprécierez ses autres qualités. Je connais des kayakistes chevronnés qui ne jurent que par lui. C’est vraiment un excellent choix. 

Ça fait plaisir à entendre. Je me demande pourquoi ils font d’autres modèles. Pour ceux, peut-être, qui recherchent un bateau instable, lent, et difficile à manœuvrer ?